Contact - 03 88 41 07 53
Print Friendly, PDF & Email

1 – Faites établir les diagnostics

Tout d’abord, il faut faire établir les diagnostics obligatoires (Amiante, électricité, DPE, gaz, plomb…). Ils peuvent être plus ou moins nombreux selon l’âge de votre bien et les matériaux de construction utilisés.
Il faut faire appel à un diagnostiqueur professionnel.
Notre conseil : vérifiez ses assurances et ses agréments professionnels.
Pour aller plus loin : Diagnostics immobiliers : ce qu’il faut savoir

 

2 – Soignez la décoration

Vendre dans les meilleures conditions et rapidement nécessite de préparer votre logement aux visites et de le rendre agréable à découvrir. Quelques astuces peuvent vous y aider. L’intervention d’un spécialiste du Home Stagging peut se révéler efficace. Il aura une vision extérieure et moins personnelle de votre « intérieur ». Il est prouvé qu’on vend plus vite un appartement remis au goût du jour, débarrassé d’un mobilier parfois très encombrant ou trop personnel.

 

3 – Estimez le juste prix

Pas facile à définir ! L’idéal est de demander plusieurs estimations de valeur à des agences immobilières ou bien avoir recours à un expert en évaluation immobilière, qui pourra vous établir, soit une expertise, soit une estimation. Si vous surestimez votre bien, vous ne trouverez pas d’acheteur !

 

4 – Valorisez les atouts de votre bien

Si vous vendez par vos propres moyens, établissez les plus et les moins de votre logement… en toute impartialité ! Ne cherchez pas à cacher à vos visiteurs certains défauts, une omission qui pourrait vous être reprochée ensuite, surtout si elle s’apparente à un vice caché. L’acheteur éventuel vous posera forcément de nombreuses questions.

Vendre soi-même nécessite une grande disponibilité pour les informations téléphoniques et pour les visites ; il faut avoir aussi une bonne approche commerciale (présentation valorisante de votre bien, dans ses points forts comme dans ses points faibles) ; il faut enfin avoir de la patience et surtout une bonne connaissance des règles juridiques régissant la transaction immobilière.

 

5 – Optez pour une agence efficace

L’agent immobilier vous débarrasse de toutes les corvées et les mauvaises surprises : visites, démarches administratives, vérification de la solvabilité de votre acheteur… Il sait repérer les « promeneurs » des acquéreurs ayant un réel projet pour lequel ils sont finançables. Il vous évite donc de perdre un temps précieux. Optez pour une agence disposant d’une bonne visibilité et un savoir-faire reconnu. Fuyez les professionnels immobiliers trop pressés, qui prennent à peine le temps de vous écouter. La rémunération de l’agence immobilière se justifie par un service qui doit apporter une réelle valeur ajoutée.

10 conseils pour vendre son logement

 

6 – Vérifiez la bonne visibilité

Assurez-vous que l’agent immobilier met votre bien en valeur, dans la presse, sur son site Internet, sur un portail immobilier…et qu’il y inclut de belles photos.  La qualité des images est vitale et doit donner envie de visiter votre logement. Prenez exemple sur nos annonces.

 

7 – Exigez des comptes-rendus de visites

Pour savoir précisément si votre agent immobilier fait son travail correctement, demandez-lui des comptes- rendus de visites à intervalles réguliers. Mais un bon professionnel n’attendra pas que vous les lui réclamiez ! C’est aussi pourquoi il faut bien choisir son agence.

 

8 – Préparez un dossier

Que vous vendiez par vos propres-moyens ou que vous fassiez appel à un professionnel, pensez à préparer un dossier avec tous les documents que l’acquéreur potentiel (ainsi que le notaire) est susceptible de vous demander : factures liées à des travaux ; derniers PV d’assemblées générales des copropriétaires et règlement de copropriété, taxe foncière …

 

9 – Soyez attentifs aux propositions d’achat

Si le futur acquéreur vous fait une offre à la baisse, ne la refusez pas forcément tout de suite. Dites plutôt que vous allez réfléchir et laissez la porte ouverte à une nouvelle négociation.

Le professionnel immobilier saura arbitrer les allers-retours de la négociation pour aboutir au juste prix : celui qui convient à tout le monde !

 

10 – Respectez votre engagement

Si vous passez par une agence, il faut signer un mandat qui vous engage (plus d’informations sur les mandats ici). Vous ne pouvez pas, par exemple, vendre en direct à un candidat acquéreur qu’elle vous a présenté, dans le but d’éviter de lui régler ses honoraires. Vous seriez en faute, et l’agence immobilière serait en droit de vous demander des dommages et intérêts.
Le mandat est un contrat qui précise toutes les modalités de la mise en vente (prix, durée, commission d’agence…) dans le but de protéger à la fois le vendeur et l’agence.
Tout se passe parfaitement dès lors que chacun respecte ses engagements !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié